Le guide de votre bien-être à domicile

Acupuncture

L’acupuncture et ses variantes

acupuncture

© WavebreakMediaMicro - Fotolia.com

Lors d’une séance d’acupuncture, le soignant peut combiner plusieurs méthodes de soins. Appréciées au cas par cas, celles-ci poursuivent le même objectif : renforcer les flux énergétiques. Alors, moxibustion, acupression ou acupuncture laser, découvrez comment optimiser les bienfaits de l’acupuncture traditionnelle.
  1. La moxibustion
  2. La technique « moxa »
  3. L’acupression : l’acupuncture sans les aiguilles
  4. L’acupuncture au laser

La moxibustion

Cette technique permet d’activer l’énergie vitale. Pour cela, l’acupuncteur va chauffer plus ou moins directement un point d’acupuncture par la combustion de « moxas » d’armoise. L’armoise est une plante séchée qui se consume très lentement. La moxibustion peut se pratiquer grâce à des ventouses en moxas, appelées Ba Guan Zi, et un petit marteau fait d’aiguilles, nommé aussi fleur de Prunnier le Pi Fu Zhen. L’usage de bâtonnets (cigares) ou des boulettes d’armoise est aussi fréquent.

La technique « moxa »

Le cône d’armoise, ou moxa, est allumé et dégage de la chaleur par sa consumation. Le praticien l’approche du point d’acupuncture choisi. Dès que le patient ressent la chaleur, l’acupuncteur l’éloigne et recommence l’opération. Le marteau Pi Fu Zhen permet au médecin de frapper légèrement la surface de la peau pour une meilleure pénétration de la chaleur.

Intérêts thérapeutiques :

La moxibustion soulage plusieurs pathologies. Elle permet de réchauffer le point d’acupuncture, en cas de syndrome d’Excès au Froid, de tonifier lorsqu’il y a un Vide de Yang. La moxibustion active la circulation du Qi et le sang dans les méridiens vers les organes et tous les systèmes de l’organisme. La moxibustion est utilisée principalement pour diminuer les rhumatismes, les douleurs musculaires et articulaires, les problèmes liés à la digestion, les troubles gynécologiques ainsi que toutes les maladies chroniques.

L’acupression : l’acupuncture sans les aiguilles

Technique très ancienne de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupression, ou acupressure est une méthode de stimulation des points de méridiens largement pratiquée en Asie. La technique n’utilise pas les aiguilles comme dans l’acupuncture traditionnelle. Elle repose sur le toucher du doigt, du coude, du genou ou du pied. Le toucher peut se faire selon plusieurs principes : le Zen – shiatsu, le Shiatsu traditionnel, le Jin Shui Do ou la réflexologie plantaire. Cette technique d’acupuncture peut être utilisée sur soi-même sous forme de massages. L’acupression améliore les capacités énergétiques et permet au corps énergisé de mieux se défendre contre les maladies (système immunitaire).

La technique

Lors d’une séance d’acupression, l’acupuncteur établit un diagnostic précis en appuyant avec les doigts, ou les mains, sur les points méridiens de droite et gauche, situés sur la colonne vertébrale. Ces points méridiens ont un lien direct avec les 5 organes principaux du corps, soit le c½ur, le foie, la rate, les poumons et les reins. Ils sont également reliés aux six viscères, comme l’intestin grêle, le gros intestin, la vésicule biliaire, l’estomac, la vessie et le triple réchauffeur. Plus le patient a une sensation douloureuse à un endroit précis, plus le massage ne doit être doux et progressif en intensité.

Intérêts thérapeutiques :

Pour un renforcement autant physique, émotionnel que psychique, l’acupression agit directement sur les tensions nerveuses, vectrices de nombreux dérèglements. Elle permet une meilleure gestion du stress. Ces différentes techniques du toucher favorisent la circulation des substances du corps, comme le sang et la lymphe. Ainsi, le tonus musculaire et le fonctionnement des organes, en liaison avec tous les systèmes de l’organisme sont mieux régulés.

L’acupuncture au laser

Cette technique d’acupuncture sans aiguilles utilise la chaleur indolore de l’infra rouge du laser. Ceci permet de stimuler les points d’acupuncture sensibles au toucher. Principalement utilisée chez les enfants et les personnes fragilisées, le laser infra- rouge soulage efficacement la douleur par son rayonnement.

Le laserponcture est utilisé pour soigner les paralysies et les lésions de la moelle épinière. Cette technique associant le laser et l’acupuncture a démontré des résultats plutôt encourageants, avec plus de 60 % de guérisons de blessés médullaires. En effet, la thérapie laser à basse puissance a le pouvoir d’augmenter la fonction cellulaire et de réparer l’ADN et l’ARN.

La technique

Lors de chaque séance, l’acupuncteur pointe le laser sur une dizaine de points d’acupuncture dans le dos ou sur le torse du malade pendant une période de 2 minutes. Après plusieurs séances, le patient ressent très vite des sensations diffuses sous les lésions et des stimulations d’énergie dans tout le corps.

Intérêts thérapeutiques :

L’acupuncture au laser est conseillée dans la prise en charge de la douleur postopératoire, le traitement des inflammations et la reconstruction des tissus, comme la structure des nerfs endommagés dans le cas de brulures ou les plaies ouvertes. Elle est également bénéfique lors de traumatismes sportifs ou suite à un accident

.