Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Les thérapies douces pour lutter contre les troubles du sommeil

Pour soigner les insomnies, les thérapies douces proposent des méthodes alternatives qui permettent d’améliorer la qualité du sommeil et retrouver une bonne nuit de sommeil.

L’acupuncture

Chez les personnes dépendantes aux somnifères, l’acupuncture utilise des aiguilles à planter dans des zones clés du corps pour calmer le système nerveux, augmenter la sécrétion d’hormones du bien-être (endorphines et sérotonine). En agissant sur les méridiens, l’acupuncteur cible les axes de circulation de l’énergie vitale entre les organes et les centres nerveux. Cette méthode permet d’agir sur la rate, l’organe responsable des difficultés d’endormissement et sur le foie à l’origine des réveils nocturnes. Etudes à l’appui, cette méthode ancestrale chinoise a un effet positif sur la création de mélatonine, la qualité du sommeil, la fatigue et le stress.

La réflexologie plantaire

D’après la médecine chinoise, chaque recoin de la plante du pied agit comme une zone réflexe reliée à tous les organes du corps et chaque partie de l’organisme. La réflexologie utilise donc les pieds pour booster et activer l’énergie bloquée dans ces organes. Pour Corinne Maréchal, réflexologue, il s’agit d’une approche globale qui permet de soigner les causes des troubles du sommeil sans s’en tenir aux symptômes. Par exemple, la moiteur du pied indique un problème au niveau des reins, du système cardiaque et de la circulation qui provoquent des spasmes musculaires.

L’ostéopathie

Pour les personnes anxieuses, l’ostéopathie permet de lutter durablement contre les troubles du sommeil et éliminer les tensions musculaires ainsi que les problèmes vasculaires. D’une manière générale, ces gênes sont dus à une perturbation du système neurovégétatif, dont les systèmes orthosympathique et parasympathiques chargés de contrôler les activités inconscientes (digestion, rythme cardiaque, contraction musculaire, etc.).